Facebook se nourrit de vos données

Bastien Facebook, Particuliers, Vie privée Leave a Comment

Comme tout blog dont la ligne éditoriale principale est la sécurité des données, notamment les données personnelles, je me dois de traiter largement des réseaux sociaux et plus particulièrement du plus connu d’entre eux, Facebook. Oui, toi qui envoie des photos de ton chat Frimousse, de ton jeune nourrisson Bryan ou des vidéos de ton frère Bobby qui fait l’hélicoptère en sortant de la douche. Derrière ces photos super-cool qui apaiseront un instant ton besoin de reconnaissance sociale auprès de ta liste “d’amis” rencontrés un soir, ou jamais d’ailleurs, et auprès de tante Brigitte qui vient juste de découvrir la puissance de la “like-attitude”, oui, toi, voici un petit rappel des choses à garder en tête lorsque tu postes, ou que tu t’es ravisé de poster quelque chose sur Facebook

Les informations que Facebook reçoit et leur utilisation

Cette page est trouvable à partir des rubriques d’aide de Facebook : https://www.facebook.com/about/privacy/your-info

Elle raconte des choses plutôt intéressantes sur la nourriture qu’ingurgite Facebook :
facebook-1TON NOM. TON MAIL. TA DATE DE NAISSANCE. TON SEXE TOUT POILU Y EST AUSSI INDIQUE Non en réalité, on s’en fiche un peu. Quoique, ces informations permettent de faire pas mal de choses sur internet, comme deviner des mots de passe (aller avoue donc que ton mot de passe est la date de naissance de ton fils/ta fille) ou bien de générer tout un tas de documents officiels  auprès de notre chère administration. A part donner de fausses informations, Facebook a besoin de ces informations pour créer un compte donc vous n’y échappez pas. Pensez ensuite à restreindre ces informations dans les paramètres de confidentialité de votre profil pour qu’elles ne soient visibles que par vous-même (sauf prénom + nom)facebook-2Le pouvoir de Facebook c’est aussi de pouvoir ruiner ton couple, ton héritage, ta vie. Tout ça à cause de ton pote Bernard qui t’as identifié sur une photo de toi de la soirée d’hier en train de galocher cette grande blonde polonaise à pleine bouche ou en train de chuchoter un truc à l’oreille de ton ex et qui a l’air de la faire beaucoup rire. Même si tu sais que tu n’as rien à te reprocher, tu sais très bien au fond de toi que c’est la faute de la vodka qui t’as rendu beaucoup plus attirant aux yeux de la polonaise et que tu discutais juste de  géopolitique avec ton ex qui trouvait ça très drôle, il n’empêche que tu aurais préféré ne pas voir ces photos arriver sur ton mur, visibles par ta petite-amie, papa, maman et tante Brigitte.

Heureusement il est possible d’analyser toutes les publications dans lesquelles quelqu’un vous a identifié avant qu’elles n’apparaissent dans votre journal :

facebook-3

 

Mais pourquoi faire ?

Partez du principe que tout ce que vous publiez sur internet (et plus particulièrement sur Facebook) n’est plus en votre possession. En effet, le business model de Facebook est de vendre de la pub ciblée. Et comment cibler le plus efficacement une pub ? En la personnalisant selon vos goûts, vos convictions. Ne vous détrompez pas, tout ce que vous publiez est ensuite exploité, stocké, analysé.

Marc Zuckerberg l’as dit lui même : “si c’est gratuit, c’est vous le produit

Soyez-donc conscient qu’il est indispensable de se modérer et de sensibiliser votre entourage sur ces dangers.

Et pour finir sur une note d’humour :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *